Une vie sans impact environnemental

no impact man

De plus en plus de produits deviennent climatiquement neutres. C'est une excellente chose et ce n'est pas nous qui allons vous dire le contraire !

Pour aller plus loin, des particuliers tentent que leur vie n'ait plus aucun impact négatif sur l'environnement. Individuellement, c'est un sacré défi, relevé ici en 2 exemples :

No Impact Man

Colin Beaven et sa petite famille ont tenté de vivre une année sans taxi, métro, avion, ascenseur, télé ou électricité (au bout de 6 mois). Les légumes étaient achetés localement, les journaux et magazines proscrits, le linge lavé à la main, et le compost fait maison. Tout ça en plein New York !

Bien entendu cela n'a pas été simple d'impliquer toute la petite famille, notamment avec une femme hyper dynamique et accro au sucré, café, viande et shopping. Mais au final la famille s'est davantage soudée et l'expérience s'est révélée enrichissante.

Pour en savoir plus :

No Money Man

Mark Boyle

Plus extrême, Mark Boyle a décidé de se passer d'argent. Cet ancien directeur de sociétés spécialisés dans l'alimentaire bio a pris sa décision le jour de la crise financière de 2008, et n'est pas revenu sur celle-ci depuis.

Mark vit dans une caravane près d'un potager bio. Son alimentation provient de la cueillette, des légumes qu'il cultive, du troc, et de la récupération auprès des supermarchés d'aliments périmés mais consommables (soit des tonnes chaque jour - ce qui permet à Mark d'inviter quelques personnes !) Tout ce qui lui sert à se chauffer, doucher ou faire cuire des aliments provient de la récup. Idem pour les livres, qu'il troque.

Un panneau solaire alimente tout juste un téléphone et un ordinateur qui lui permet de tenir à jour un blog et the Freeconomy Community. Ce site liste des initiatives et des conseils permettant ce type d'initiative. En effet, Mark s'est lancé dans ce projet aussi bien pour des raisons personnelles que pour montrer que c'était possible et inspirer le plus de monde possible.

Le plus frappant dans l'histoire de Mark est à quel point il semble heureux, apaisé et en excellente santé. De son ancienne vie, Mark ne regrette pas le stress et les obligations professionnelles. Il a créé des liens très forts avec des personnes dans la même situation, et est en excellente condition physique grâce aux nombreux kilomètres parcourus en vélo jusqu'à la ville la plus proche (54km aller-retour !), et aux travaux nécessaires à son mode de vie.

Plus généralement il connait désormais bien mieux la façon dont est produit ce qu'il consomme, puisqu'il s'en charge la plupart du temps. Et il ne doit pas être contre une meilleure traçabilité de l'origine des aliments qu'il troque (agriculture durable, équitable…)

Pour en savoir plus :

De l'imprimante aux toilettes

recyclage papier toilette

On finit sur une note plus ludique avec une machine qui recyclera comme il se doit les papiers qui n'auraient pas dû sortir de l'imprimante du bureau :

Cela vient du Japon et visiblement ce n'est pas un canular…

Bon week-end à toutes et à tous !