Livrer sans polluer

livreur tricycle tnt photo cc BruceTurner

Aux États-Unis, UPS, un géant de l'acheminement de colis, teste actuellement la livraison en vélo. Cette découverte a été faite par un auteur du blog gas 2.0 dans certaines villes d'Oregon, Californie et Washington.

Qu'un "gros" de la livraison se mette au vélo, me réjouit, qui plus est aux États-Unis, où les distances sont en général plus importantes qu'en Europe.

En France, une société nommée La Petite Reine a depuis quelques années déjà, une offre de vélos triporteurs électriques - les "cargocycles" - capables d'emmener jusqu'à 180 kg de marchandises, en centre ville à Paris, Bordeaux, Dijon et Rouen. Une telle livraison est bien moins polluante, et plus pratique que celles effectuées en camionnette : le triporteur peut emprunter les voies piétonnes, et se gare plus facilement. Ce qui a pour avantage de désengorger nos rues déjà bien embouteillées !

livraison vélo

La Petite Reine travaille pour des transporteurs plus connus tels que Chronopost, DHL, TNT, ainsi que des structures indépendantes : n'importe quelle société peut directement faire appel à eux.

Si vous avez envie de vous sculpter les jambes tout en gagnant quelques pépettes, postulez en tant que "chauffeur de cargocycle". Pour ma part, j'ai déjà l'impression d'en être un, à bord de mon break à 2 roues : porte bagage à l'avant + coffre à l'arrière = 4 sacs de supermarché transportés sans problème ! Mais ce n'est rien comparé aux véhicules équipés d'une remorque à l'arrière :

cargo velo photo cc ll0zz

Après tout, livrer en vélo, est un peu un retour aux sources pour le facteur. La modernité de la démarche est plutôt dans l'approche : vélos à assistance électrique, design fonctionnel particulièrement étudié, et une logistique optimisant les déplacements.