Les courses en ligne sont-elles écolos ?

Un jour chez Telemarket, quelqu'un a dû se réveiller en se posant cette question: "est-il plus écologique de faire ses courses dans un supermarché en ligne que de les faire de façon traditionnelle ?"

Pour y répondre, il fallait bien faire appel à un spécialiste neutre. Ce fut Estia, une entreprise suisse spécialisée dans l'étude des impacts environnementaux.

Estia a rendu une étude plus que positive, que j'ai réussi à me procurer entre 2 livraisons de glaces.

Trajets automobiles

Dans le cas d'un supermarché en ville ou d'un hyper, une bonne partie des clients s'y rendent en voiture ce qui veut dire stationnement à proximité ou dans un parking, et quelques tours pour trouver une place au retour (du moins, ça se passe comme ça en ville !). Si on additionne les consommations énergétiques de tous les clients, cela représente un montant non négligeable...

Dans le cas d'une livraison effectuée par un supermarché en ligne, le camion livre environ 15 clients dans une tournée. Le trajet étant optimisé, le camion revient rarement sur ses pas. Le stationnement est facilité car effectué en zone livraison ou rapide.

Confort de vie

Estia s'est aussi intéressé à l'environnement sonore : moins de trajets en voiture contribuent à ce que chacun vive dans un espace plus tranquille.

Idem, éviter les magasins aux heures de pointes et les embouteillages qui vont avec, diminue le stress et est donc bon pour la santé !

Carton pas si vert

Seul point noir de l'étude, les cartons utilisés par la plupart des supermarchés en ligne semblent avoir un impact climatique plus important que les sacs plastiques et bien plus que les cabas réutilisables. Si cette partie est un peu détaillée, ce bémol doit probablement être dû à la déforestation.

En revanche ces cartons sont pris en charge par des filière de recyclage bien plus facilement que les sacs plastiques (cf un article à venir !).

De très bons chiffres

Les conclusions de l'étude sont dithyrambiques : le modèle Telemarket permettrait de diviser par 8,3 les émissions de CO2, de vous éviter de passer 24,6 heures en voiture en moyenne par an et de réduire de 91% les nuisances sonores.

Je n'ai cependant pas vu de données correspondant à la consommation énergétique totale d'un entrepôt, d'un site e-commerce, du réseau et des ordinateurs comparée à celle d'un super/hypermarché et de l'entrepôt qui les alimente. À vue de nez je dirais que cela doit être à l'avantage de l'e-commerce... à confirmer.

Nos petites habitudes...

Et vous, comment faites-vous vos courses ?

Personnellement je commande une fois par mois sur internet et j'achète le reste chez des petits commerçants et dans le supermarché du coin, en embarquant le tout à l'avant et à l'arrière de mon vélo...

Velo de Xuoan ;)

Merci à Jean-Michel Billaut pour l'info concernant l'étude d'Estia