La fin des avions en papier au bureau ?

Si nous avons tous pris conscience des enjeux de l'écologie, avouons que changer nos petites habitudes quotidiennes est une autre affaire. Une récente étude fait d'ailleurs le point sur la relation qu'entretiennent les salariés européens avec l'imprimante du bureau...

Papier coince sortie de l'imprimante

31 pages par jour et par personne

Selon une étude Ipsos et Lexmark (un fabricant d'imprimantes), en 2007, chaque salarié européen a imprimé 31 pages par jour au bureau. Soit un peu moins qu'en 2006, lorsque ce nombre était de 34.

Détail amusant, les salariés attribuent principalement ce gaspillage à leur entreprise (60% des Français), mais rarement à leur propre comportement (même pas 30% de nos compatriotes).

Quelles alternatives ?

  • Utiliser du papier recyclé. C'est un moindre mal.
  • Imprimer recto-verso, ou se servir des versos comme brouillons.
  • Avoir une imprimante qui exige un pass pour s'en servir, ce qui permettra ensuite de sonner aimablement ceux qui en font une utilisation irraisonnable. En revanche, pour la protection des données personnelles, on repassera...
  • Éviter l’imprimante le plus souvent possible ! (voir plus bas)

Se passer de papier ?

À titre personnel, j'utilise de moins en moins l'imprimante, et le papier en général. Et cela pour différentes raisons :

  • Tout d'abord, pour préserver l'environnement : moins de déforestation, moins de transports et d'énergies, moins de déchets, etc. etc.
  • Je déteste voir des papiers s'entasser sur mon bureau, et encore plus devoir les classer... ce qui ne m'arrive quasiment jamais !
  • Toute info manuscrite est pour moi bien moins manipulable qu'une information saisie sur support numérique. L'ordinateur permet des corrections à l'infini, de regrouper, et d'effectuer des recherches rapides et évoluées... Pour moi, écrire une information sur un papier (vierge ou sortant de l’imprimante), c’est prendre le risque de la perdre ou de ne rien en faire.

Pour partager des documents avec mes collègues, rien de bien sorcier : en pièce jointe d'e-mails, sur le réseau, ou visionnés lors de réunions à partir d'un ordinateur portable.

Pour la prise de note sur ordinateur, on peut avoir recours à des logiciels adéquats (Microsoft OneNote ou Google Bloc-Notes sur le web), ou au mind-mapping (par exemple avec Freemind). D'ailleurs, si vous ne connaissez pas le mind-mappping, je vous recommande vivement cette introduction, qui comprend une vidéo très claire par l'inventeur de ce concept (en Anglais).

Merci de ne pas imprimer ce article ! ;)

via : notre-planète.info - photo cc leokoivulehto