Dîtes bonjour à Marie-Laure

Marie Laure, bergère !

Marie-Laure, l'ambassadrice française du Climate Change College, débarque sur le blog !

Vous connaissez déjà les rudes épreuves qu'elle a affrontées lors de la sélection. Et je vous ai brièvement parlé de son projet.

Mais commençons par les présentations d'usage, sous forme d'interview, comme chez les beaux-parents !

Comment as-tu connu Ben & Jerry's ? Et le Climate Change College ?

J’ai connu Ben & Jerry's chez des amis pour qui une crème glacée est le seul moyen digne de ce nom de finir un repas. D’ailleurs, il arrivait aussi que la glace à elle seule soit le repas !

J’ai connu le Climate Change College en même temps que le concours… la veille de la date limite pour rendre les projets. Il y avait cette affiche dans un couloir de ma fac, perdue au milieu des horaires d’examens, avec ces ours qui ont des vapeurs. Forcément, ça attire l’œil. Je suis allée voir sur le site, et les photos de l’Arctique ont achevé de me convaincre [note du monsieur qui fait le site et des photographes : yeaaaaaah]. J’ai raté le cours d’après, d’ailleurs, mais ça valait franchement le coup, non ?

Quel est ton parfum préféré chez B&J's ? Et surtout pour quelles raisons ?

Ah, je dirais Cookie Dough !! C’est celle que j’ai connue en premier (fidèle à mes papilles, c’est un code d’honneur). Puis lors du week end à Rotterdam, après nos émotions de la journée, nous avons eu droit à une distribution de glaces. J’ai mangé mon pot de Cookie Dough (j’y ai mis le temps, vu le froid la glace ne voulait pas fondre d’un iota) en écoutant les expériences et les projets de chacun des candidats, c’était vraiment un bon moment. Mais j’ai aussi un faible pour la Chocolate Fudge Brownie : j’en ai eu à Noël ! Voila ce qui arrive quand on fait de la propagande auprès de sa famille.

Comment t'es venue l'idée du projet Green Slope ?

Je suis passionnée de montagne : pour le cadre, l’atmosphère, la vie en altitude - je garde des brebis l’été [ndlr : voir photo du haut ;) ] - et le ski ! Je suis partie de là, dans la série des questions philosophiques sur les relations entre l’homme et son environnement. D’où la question de base de mon projet : quels pourraient être, pour les stations de montagne, les moyens de proposer des vacances au contact de la nature, tout en réduisant les impacts sur celle-ci ? L’idée, c’est de proposer aux stations une démarche de progrès vers une réduction des émissions de GES, au moyen de plans d’actions et de valorisation des efforts réalisés.

//

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui. Je vous donnerai des nouvelles de Marie-Laure tout au long du Climate Change College. D'ici là, nous allons lui faire découvrir plein d'autres parfums de glaces...