L'environnement, sujet historique

Alors que les grands de ce monde sont en plein débat au Sommet de Copenhague sur le changement climatique, l'environnement n'a jamais autant été un sujet d'actualité, et nous nous en réjouissons tant l'urgence environnementale rend ce débat nécessaire et historique.

Le climat à la une

journaux éditorial Copenhague

Lundi dernier, 56 journaux de 45 pays différents ont coordonné leurs plumes pour un éditorial commun sans précédent. Ce texte introduit le Sommet de Copenhague, et demande aux dirigeants de tous les pays de s'engager à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Selon eux, cette démarche "sera onéreuse, mais son coût sera largement inférieur à celui du récent sauvetage de la finance mondiale". L'éditorial complet est entre autres disponible sur les sites du Monde ou de Libération.

Un sommet historique

Comme le dit Isabelle d'Ecolo-info, cela fait quelques années que l'environnement méritait une place "médiatique" aussi importante. Espérons que face à l'opinion publique, le Sommet de Copenhague tienne ses promesses, et que nos dirigeants s'engagent pour de bon pour le climat. Si ce n'est pas les cas, des générations entières risqueraient de leur en vouloir dans quelques années, comme le suggère Greenpeace :

obama-climate-change.jpg

Les femmes françaises, sont-elles les plus concernées par l'environnement ?

Les résultats d'une étude récente montrent que les Français seraient bien plus concernés par le réchauffement climatique, que les Italiens, Américains, Japonais ou Polonais. En revanche, dommage que cette étude n'ait pas interrogé nos voisins scandinaves, hollandais ou allemands, qui me semble-t-il sont traditionnellement plus concernés par l'environnement.

J'ai tout de même été agréablement surpris que 64% des Français aient même entendu parlé du Sommet de Copenhague avant l'ouverture de celui-ci. La médiatisation du Grenelle de l'environnement, des films Home et le Syndrome du Titanic, ou du Sommet de Copenhague ont probablement permis de faire du changement climatique un sujet d'actualité majeur.

Selon une autre étude, les femmes auraient au niveau mondial des comportements bien plus écologiques… D'une part car elles seraient plus nombreuses à s'intéresser à ce sujet. Mais aussi parce qu'elles mangent moins de viande (au Danemark, 81g / jour / femme contre 139g pour les hommes), et qu'elles se déplacent moins en avion et en voiture que les hommes, probablement pour des raisons professionnelles (mais cela devrait changer n'est-ce pas ?)

Bref, en suivant cette étude, la femme est probablement l'avenir de l'homme et de la planète. Espérons qu'elle se fasse entendre à Copenhague !