Ben veut plus d'impôts (et plus d'un pot !)

Ben Cohen et Jerry Greenfield à Paris en février 2010

Nous avons été heureux d'apprendre que Ben Cohen, co-fondateur de Ben & Jerry's, s'est engagé politiquement en faveur d'une hausse d'impôts pour les personnes les plus riches aux États-Unis.

Avec Moby et des créateurs d'entreprises à succès, Ben fait partie d'un groupe nommé les Patriotic Millionaires. Ils souhaitent qu'une nette réduction d'impôts accordée aux millionnaires à l'époque de George W Bush ne soit pas reconduite.

Perdre cette réduction d'impôt impliquera que ces "fortunés" signataires paient plus d'impôts chaque année. Ben et ses amis pourraient préférer garder leur "sioux" pour leurs dépenses et investissements personnels. Mais ils pensent que ces impôts doivent aider à réduire la dette publique et être réinvestis dans le bon fonctionnement de la Nation. D'autant que des études récentes montrent que limiter la fiscalité pour les plus fortunés ne dynamise pas particulièrement l'économie.

Cet allégement fiscal doit être débattu prochainement : les Républicains sont pour un renouvellement, et les Démocrates s'y opposent. Le combat politique s'annonce ardu.

On passe maintenant au niveau d'au-dessus : des milliardaires tels que Warren Buffet et Bill Gates sont eux aussi pour une hausse de leurs impôts. La vision de Ben est plus que jamais d'actualité : "nous devons rendre à la communauté ce que la communauté nous donne".

Et ça c'est FAIR !