Opter pour une banque responsable ?

banque de dépot pour particuliers photo cc CarbonNYC

Je ne sais pas si le fait d'opter massivement pour des banques "responsables" - solidaires, engagées, écolos... - pourrait nous permettre à long terme d'éviter les crises financières. Mais vu que le citoyen moyen comprend chaque jour un peu mieux comment les banques fonctionnent, et comment nous en sommes arrivés , pourquoi ne pas faire en sorte que nos tirelires soient gardées par des banques à l'éthique forte ?

Voyons d'abord comment votre banquier(e) chéri(e) gagne sa vie (vous savez, celui qui vous refuse un découvert, ou vous propose une nouvelle carte bancaire au design discutable) :

  • frais de fonctionnement : coût des virements, carte bancaire, agios...
  • placement de votre agent : plus-value grâce à la différence entre ce que perçoit la banque via des produits financiers (prêts, bourse, etc.) et les intérêts qu'elle vous reverse (dans le cas d'un compte courant, le plus souvent, rien du tout !)

Ces placements sont en partie des prêts ou des investissements dans des projets, commerciaux ou industriels. Choisir une "banque engagée" va vous permettre de vérifier que ces projets ne sont pas contraires à ce qui vous concerne, voire qu'ils ont bien des impacts sociaux ou environnementaux positifs. Cela évitera par exemple, que votre banque finance la construction d'une centrale nucléaire dans une région sismique... un projet qui existe bel et bien, et dont le principal prêteur est l'une des 3 premières banques françaises. Gloops.

carte bleue - carte de credit écolo

Pour vous aider à franchir le cap, les Amis de la Terre, vous proposent un excellent guide : environnement, comment choisir ma banque ? (fichier pdf, 12 pages). Au menu :

  • Le fonctionnement de votre banque, que vous soyez un particulier, une multinationale, ou que vous ayez à gérer un patrimoine.
  • Passage en revue des banques françaises, et de leurs investissements
  • Les alternatives : les banques solidaires, l'étiquetage des produits financiers

Ironiquement, les banques qui financent les projets à fort risque environnemental ou social, sont aussi celles qui prennent le plus de risque en bourse, et font donc l'actualité aujourd'hui.

Côté "banques engagées", nous retrouvons dans ce guide :

Le Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif vous propose tous les services que vous utilisez couramment dans votre banque de dépôt (carte bancaire, comptes sur le web, placements, prêts, etc.). Mais avec des "plus" qui font la différence :

  • les livrets proposés servent à financer des projets solidaires, environnementaux ou d'associations
  • à chaque retrait de liquide avec votre carte de crédit, 6 centimes sont reversés à l'association de votre choix
  • des prêts vous sont accordés pour la rénovation ou la construction écologique de votre habitation

La NEF

La NEF, une coopérative de finances solidaires, n'a pas le statut de banque, mais propose aux particuliers des produits d'épargne et d'emprunts, grâce au soutien du Crédit Coopératif.

La NEF a comme principale différence d'être totalement transparente : il s'agit de la seule banque française qui communique la liste de l'intégralité des projets qu'elle finance, ainsi que le montant des prêts octroyés.

La Caisse d'Épargne

La Caisse d'Épargne, a lancé récemment un programme d'étiquetage de ses produits financiers. Le risque financier, la responsabilité sociale, et l'impact CO2 sont notés de 1 à 5, selon une méthodologie, que la Caisse d'Épargne est prête à partager avec ses concurrentes.

Changer de banque peut intimider. Pour vous faciliter la tâche, le Crédit Coopératif vous propose un guide de la mobilité (pdf) . J'envisage à titre personnel d'ouvrir un compte secondaire dans une banque responsable. Et si mes sous s'y plaisent, peut être que je finirai par y transférer tous mes bas de laine !